Il est possible à tout âge (à partir de 7 ans, généralement en CE1) de se préparer à recevoir le corps du Christ.

« Dieu notre Père nous précède et nous attend toujours. Il ne se lasse pas de nous attendre. Il ne s’éloigne pas de nous, mais il a la patience d’attendre le moment favorable de la rencontre avec chacun de nous. Notre Dieu est assoiffé de nous. Voilà le cœur de Dieu. C’est beau de ressentir cela. » (Pape François, novembre 2013)

La Première Communion n’est pas la « petite » communion. Une communion peut être grande et plénière (ou rabougrie !) à n’importe quel âge de la vie, pour les enfants comme pour les adultes.

Aujourd’hui, on préfère l’appeler « la première des communions« . A juste titre, puisque, si elle est bien préparée et profondément vécue, on ne se contentera d’une communion (la première et la dernière !).

La première communion est un don, elle n’est pas un dû. Cette tradition chrétienne, bien ancrée, doit constituer un point de départ pour progresser dans la découverte de Jésus Christ.

Comme la célébration de la Première Communion est accompagnée habituellement d’une fête de famille, on comprend que la préparation matérielle ait son importance.

Mais elle ne doit pas occulter la préparation spirituelle qui est primordiale. Cette dernière:

-s’appuie sur la base de la catéchèse dans le cadre scolaire (ou en groupe de catéchèse),

-et se déploie dans les temps forts et la participation aux célébrations de certains dimanches et des grandes fêtes chrétiennes de l’année. C’est sur ce socle-là qu’on peut construire la Première Communion.

 

Les prochaines inscriptions pour la communion auront lieu en septembre/ octobre 2020: rendez-vous à la rentrée! Le parcours se fait sur 2 années.

Pour un adolescent ou un adulte, la préparation est personnalisée et parfois en lien avec le diocèse.N’hésitez pas à demander à rencontrer un prêtre !