Saint-Nolff – Eglise Saint-Mayeul

L’église actuelle de Saint-Nolff remonte au XVème siècle, elle résulte de plusieurs campagnes de construction, d’agrandissement et de restauration menées successivement du XVIIème  au XXème siècle. Construite à l’époque sans bas-côtés, avec un chœur à chevet plat, il en reste le chœur avec une grande fenêtre à meneaux flamboyants (remarquable par la présence de deux triskells, de sens inversé l’un par rapport à l’autre, assez rare en architecture). Ayant été dotée de croisillons au XIXème siècle, de manière à développer des bas-côtés, elle est aujourd’hui en forme de croix latine. Une voûte a été réalisée qui masque une belle charpente et des sablières sculptées, l’une portant une inscription en latin datant de 1677. Dans les vitraux on retrouve les écussons des Gourvineg (vairé d’or et de sable) dans le transept Nord et les écussons des Kêrboulard (à une aigle éployée) dans le transept Sud, les deux seigneuries les plus importantes de la commune. Il y avait une porte en anse de panier au Sud qui a été bouchée. La tour et son clocher datent de 1783.  Ce monument est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 13 février 1929.

Chapelle Sainte-Anne, bourg

La chapelle Sainte-Anne de Saint-Nolff a été construite en 1493 par Olivier de Gourvinec, à proximité immédiate de l’église Saint-Mayeul dans le bourg.

À noter : une statue classée de Sainte Anne du XVIe siècle conservée au presbytère et la présence inhabituelle de fleurs de lys dans les meneaux des fenêtres et sur les vitraux, à une époque où la Bretagne est encore indépendante (Union de la Bretagne à la France en 1532).

 

Chapelle Saint-Colomban ou Saint-Colombier

La chapelle Saint-Colomban fut vraisemblablement construite au début du XVIe siècle puis profondément remaniée au XVIIe. Cette chapelle porte le nom de saint Colomban de Luxeuil, moine irlandais du XIe siècle qui évangélisa la France, l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche et l’Italie. Lors de son périple, il débarqua à Saint-Coulomb, près de Saint-Malo.

Chapelle Saint-Amand (ou Saint-Aman), village de ce nom

Cette chapelle a été édifiée en 1528 par Bertrand de Quifistre, recteur de l’époque et Seigneur de Kerlo, puis remaniée en 1684 et restaurée au XXe siècle. On y trouve une magnifique Vierge à l’Enfant polychrome. La chapelle a été nommée en l’honneur de saint Aman, évêque de Vannes au VIe siècle.